• landser84

Episode 1 - La philosophie de l’accueil


« Le bon accueil est le meilleur plat. »

(Proverbe anglais)



Le canapé et la console…


Lors d’une discussion avec un directeur d’agence publicitaire, ce dernier lâcha une phrase magique qui résonne encore dans mon esprit : « Aujourd’hui, dans les studios d’enregistrement, le canapé est parfois plus important que la console. »


Les Studios Richer avaient quelques années d’existence et l’accueil se hissait déjà en première place des préoccupations de l’équipe. Cette petite phrase ne fit que confirmer notre conviction.

Qu’il s’agisse d’artistes, de musiciens, de comédiens, d'éditeurs, de producteurs, d'agents, de chefs de projets, au moment de franchir la porte, tous sont nos invités et nous sommes leurs hôtes.


Certains sont pressés, d’autres stressés, mais tous sont venus pour réaliser un projet qui leur tient à cœur. Et avant de rentrer dans le vif du sujet, passer derrière le micro ou au piano, assister à une séance d’écoute ou diriger un artiste, il est impératif qu’ils aient ce « sas » de décompression où ils se sentiront « comme à la maison ».


Bien entendu, lors du passage dans le studio à proprement parler, la technique doit être parfaitement huilée : confort d’écoute, lumière, micros et câblage auront été testés et sont opérationnels plusieurs heures avant le rendez-vous. Mais c’est ce petit temps d’accueil, de décontraction et d’échange qui éliminera toutes les tensions et contribuera au bon déroulement de la séance.


Un café, un thé, une boisson fraîche, les viennoiseries de la boulangerie d’à côté, et un canapé confortable n’ont peut-être pas autant de prestige qu’un Neumann U87, mais pour nous, ils sont indissociables.




« Nous considérons nos clients comme invités à une fête, et nous sommes les hôtes. » (Jeff Bezos)



 

S’adapter pour mieux servir…


Lorsqu’un ingénieur du son vient au studio pour une première séance d’enregistrement, une des premières choses qui lui sera demandée sera de s’adapter aux protagonistes : être discret et en retrait, ou alors « cool » et décontracté, parfois même être force de proposition lorsqu’il le faut… Le même principe s’applique à l’accueil de la clientèle !

On ne reçoit pas de la même façon une équipe de créatifs publicitaires, un artiste de grande notoriété, un responsable de société bancaire venu enregistrer un podcast, ou un groupe de rock ! Tout comme on ne reçoit pas chez soi Tonton Michel qui passe dire bonjour comme un expert venu estimer votre appartement…


Pas de malentendu ici : aucun n’est plus ou moins important que l’autre ! Mais certains préféreront une ambiance plus « corporate », d’autres une atmosphère plus familière, certains favorisent le vouvoiement, et d’autres le tutoiement, certains ne souhaiteront même pas d’intervention extérieure et ne voudront échanger qu’avec leurs collaborateurs !


C’est à nous de le « sentir » et de placer le curseur au bon endroit afin de mettre tout le monde le plus à l’aise possible pour la réalisation du projet.



« Parler est un besoin, écouter est un art. »

(Goethe)



 

Distanciel et présentiel…


La crise sanitaire ayant encouragé le travail à distance, le sujet de cet article pourrait sembler un peu désuet… Il n’en est rien !


La même philosophie peut tout à fait s’appliquer aux séances via Skype, Teams ou autres merveilles techniques de collaboration « virtuelle » ! Quelques minutes pour se présenter, saluer comme il se doit la ou les personnes connectées, montrer l’enthousiasme généré par le projet en cours et assurer de la valeur apportée à l’enregistrement imminent sont pour nous absolument indispensables et indissociables de la partie technique de la prestation.


La philosophie de l’accueil, avec ou sans poignée de mains (ou « check » !), reste la même : mieux accueillir pour mieux servir.




83 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout